Comment soulager les coliques du nourrisson ?

Bébé qui pleure

Il n’est pas rare qu’un nourrisson pleure sans raison apparente. Mais il faut savoir qu’un bébé est fragile et que son corps est en plein développement. Ses multiples bouleversements dus à sa croissance et à son environnement provoquent parfois ce que l’on appelle les coliques du nourrisson. Mais qu’entend-on exactement par ce terme ? Existe-t-il des moyens efficaces pour y remédier et les éviter ?

 

Qu’est-ce que la colique du nourrisson ?

La colique du nourrisson se manifeste souvent par des crises de pleurs soudaines et inexpliquées. Elles sont assez courantes chez les nouveau-nés de 0 à 6 mois. D’après certaines études scientifiques, environ 20 % des bébés ont des coliques. Il ne s’agit pas d’une maladie, mais de symptômes particuliers et parfois assez douloureux. Effectivement, un bébé qui a des coliques n’est pas malade. Il est en bonne santé. Il prend du poids et grandit normalement. Il ne vomit pas et n’a pas non plus de fièvre. Les signes caractéristiques des coliques du nourrisson sont la plupart du temps la raideur soudaine de ses membres et en particulier de ses jambes et de son ventre. Il peut également se mettre à rougir et à avoir des gaz. Dans certains cas, il va replier ses jambes et se recroqueviller en arquant le dos.

 

Quelles sont les principales causes de la colique du nourrisson ?

Les causes précises de la colique du nourrisson restent pour le moment assez mystérieuses. Certains spécialistes l’assimilent au fait que le système digestif et la flore intestinale du nourrisson ne seraient pas encore suffisamment efficaces pour assurer une digestion complète. Parfois, les coliques peuvent être un signe d’allergie alimentaire, mais dans ce cas précis, les coliques sont souvent accompagnées de d’autres symptômes comme des vomissements ou de fortes rougeurs cutanées.

 

Comment soulager les coliques du nourrisson ?

Il est possible d’apaiser votre bébé et d’avoir recours à certaines méthodes spécifiques afin de soulager et de prévenir les coliques de votre nouveau-né.

 

Veillez à ce que bébé ait une bonne atmosphère

Il est primordial que votre enfant grandisse dans une atmosphère calme et chaleureuse. Instaurez autant que possible un environnement paisible. Évitez les bruits inutiles, et ne stimulez pas votre bébé trop souvent. Laissez-lui des temps de repos au calme, notamment quand il dort.

Lorsque des crises de coliques surviennent, il est tout à fait normal qu’il pleure. Bercez-le doucement pour l’apaiser. Petite astuce : porter son bébé en position verticale dans un porte-bébé peut également aider à prévenir les coliques.

 

Acheter un biberon anti-colique

Pour éviter les coliques, il est important de limiter au maximum l’absorption de l’air lorsque votre bébé boit son biberon. C’est pourquoi il faut veiller à ce qu’il fasse son rot après avoir bu son lait, car ainsi, cela permet de libérer l’air absorbé pendant la succion. D’ailleurs, un des avantages du biberon anti-colique est qu’il a la particularité d’imiter la tétée naturelle, en utilisant des tétines spéciales qui limitent l’absorption de l’air.

 

Masser le ventre du bébé

Le massage du ventre de votre nourrisson peut s’avérer un moyen efficace de le calmer. Il suffit de lui masser doucement le ventre en faisant des mouvements circulaires dans le sens des aiguilles d’une montre. En effet, cela correspond au sens de la digestion, et cela permet de la rendre plus fluide. Évitez toutefois de le masser juste après qu’il ait mangé.

 

Consulter un ostéopathe

Avoir recours à un ostéopathe permet parfois de diminuer sensiblement les symptômes douloureux liés aux coliques. L’ostéopathie repose sur un principe de manipulations très douces qui ne sont ni douloureuses ni contraignantes pour votre nourrisson. Elles ont pour but de libérer les tensions et de permettre un retour à l’équilibre naturel.

 

Choisir le bon lait en poudre

Le lait en poudre n’est pas toujours toléré par tous les bébés. N’hésitez pas à demander conseil auprès de votre pédiatre qui peut vous orienter vers une marque hypoallergénique et anti-colique qui conviendra peut-être mieux à votre nouveau-né.

Cependant, si les pleurs de votre bébé ne s’arrêtent pas et qu’il a de la fièvre ou du sang dans les selles. Contactez votre médecin au plus vite.

5/5 - (2 votes)